Délégation Ille et Vilaine

maintenant et après nous

Parents en situation de handicap

Documents CNSA

AAH, PCH, AEEH, etc
Fiches faciles


la Carte d'Invalidité devient
Carte Mobilité Inclusion
Faciliter l’accès à l’information des personnes handicapées
Reconnaissance du Handicap,
le dossier à constituer change !
infos en suivant ce lien


Soutenir l'APF

Pour vous renseigner et vous accompagner au mieux, une équipe est à votre écoute :

Contacter l'équipe LEGS locale

Boutique APF

Le but de Recyclivre est de mettre en place un cercle vertueux entre, les particuliers, les entreprises et collectivités souhaitant se séparer de leurs livres d\'occasion et, les personnes en ayant besoin.

Association des paralysés de France

APF Délégation d'Ille et Vilaine

2018



En direct du CAPFD

Bilan d’activité 2017/2018 du CAPFD

Depuis l'automne 2017, la charge de représentant du CAPFD est assurée par Patrick Aubry qui a remplacé Sandrine Baot, devenue suppléante. C'est le représentant qui assure l'animation du CAPFD : préparation de l'ordre du jour des réunions avec la suppléante et animation de ces réunions. Il peut toujours compter également sur l'appui de Cécile Cottebrune-Desbats, la DT2A. Les comptes-rendus sont rédigés par Catherine Poulain, avec l'appui éventuel d'un membre ou d'un autre du CAPFD (notamment Brigitte Parey-Mans).

En général, le CAPFD se réunit une fois par mois de 14 h à 17 h.
Cette année une grande partie du temps a été absorbé par le projet associatif d'APF France Handicap ; les adhérents ont pu s'exprimer aux cours des différentes consultations organisées sur le département. La version définitive du projet (« pouvoir d'agir, pouvoir choisir ») a été adoptée lors du congrès qui s'est tenu à Montpellier et auquel plusieurs membres du CAPFD ont participé.

À la suite de la réflexion concernant le projet national, la délégation a élaboré sa sa déclinaison départementale, le Projet d'action Départemental (le PAD) présenté et soumis au vote lors de l'assemblée départementale d'octobre 2018. C'est dans ce PAD que sont définies nos priorités d'action ; c'est notre feuille de route pour les 5 ans à venir.

Le CAPFD a également assuré une autre de ses missions qui consiste à valider la représentation d'APF France Handicap dans différentes instances. Par exemple :

  • l'animation du groupe de travail du collectif handicap 35 « service à la personne » est désormais assuré par Patrick Aubry (en collaboration avec Rachida Reski).

  • Deux personnes assurent la représentation d'APF France Handicap au sein du groupe proposé par la MDPH dans le cadre de la mise en place de la réponse accompagnée pour tous.

  • Yvon Nouél a été désigné pour remplacer une représentante démissionnaire au sein du CAPFR (Conseil A.P.F. de région)

  • Un certain nombre de changements parmi les représentants APF à la Commission de des Droits et de l'Autonomie (CDA) de la MDPH. Monique Berlan a été nommée et une deuxième nomination est en cours pour suppléer Martine Labourdique. Merci d'avoir une pensée pour cette militante qui nous a quitté.

Les réunions du CAPFD ont également été l'occasion de se tenir régulièrement au courant de la vie d'APF France Handicap : actualité des groupes relais, compte-rendu des rencontres du CAPFR et de la rencontre inter-régionale des conseils A.P.F. (Angers) ont été autant d'occasion de rester ouverts sur la vie du mouvement. Rencontre avec les directeurs de service ou d'établissement pour connaître les réponses aux appels à projets.

Enfin le CAPFD assure régulièrement des rencontres avec les élus ; cette année nous avons mis l'accent sur la question des ressources en rencontrant des députés en janvier et en juin. Le deuxième thème prioritaire étant celui de l’accessibilité pour lequel nous avons interpellé les élus de la Ville de Rennes et de la Métropole en Septembre.

Il nous reste maintenant à continuer notre action tout en préparant les élections de 2019 qui verra le renouvellement de notre CAPFD.

Patrick Aubry
Représentant Départemental

L’équipe du CAPFD élue en 2015 et le directeur territorial

L’équipe du CAPFD et le directeur territorial

De gauche à droite,
Devant : Gwenaëlle Chevalier, Patrick Aubry, Sandrine Baot, Pascal Royer, Yvon Nouel, Stéphane Rigault, Brigitte Parey-Mans,
Derrière : Jean-Yves Le Houëzec, Louis Le Guern, Jean-Charles Ropert, Monique Berlan, Francis Renard (Directeur).

Septembre 2018 :
le CAPFD fait sa rentrée, coup d’œil dans le rétroviseur…

Le CAPFD (Conseil APF de Département) a fait sa rentrée le 10 septembre dernier avec, entre autres, au programme, la préparation de l’assemblée départementale du 5 octobre, la mobilisation contre la loi Élan, le baromètre de l’accessibilité à Rennes, les prochains rendez-vous politiques… Une rentrée dynamique après une année d’investissements et de mobilisation.

Le CAPFD fait sa rentrée le 10 septembre CAPFD, composé de 11 membres permanents

Le Conseil APF de Département a tenu sa dernière réunion avant la pause estivale le 5 juillet dernier, dans un cadre bucolique (sur l’invitation de Gwénaëlle Chevallier ancienne membre du CAPFD).

La dernière année scolaire, le CAPFD, composé de 11 membres permanents, s’est réuni 10 fois (une fois par mois). Ses principaux axes de travail ont porté sur : les diverses représentations, le projet associatif d’APF France handicap, le projet d’actions départemental, la préparation de l’assemblée départementale, les legs, les services à la personne (SAP), les aidants, le changement de nom de notre association, la participation au congrès de Montpellier, les rencontres avec les personnalités politiques, le baromètre de l’accessibilité, la mobilisation contre la loi Élan…

Pour ces travaux, le conseil a pu mettre en place, à l’occasion, un groupe de travail ou un comité de pilotage.

Le CAPFD s’est également tenu régulièrement informé de l’actualité des Groupes Relais, des actions du Groupe Initiatives et du Groupe EPO (Entraide Polio Ouest), du bilan des opérations ressources, du budget de la Délégation, des formations organisées, des rencontres régionales et inter-régionales d’APF France handicap, des actions ou travaux menés en commun avec le Collectif Handicap 35 ou d’autres associations ou partenaires, le dispositif de RAPT (Réponse Accompagnée Pour Tous)…

Janvier 2018

En janvier 2018, avec l’accord du Conseil APF Départemental (CAPFD), Sandrine Baot, représentante départementale depuis 2015, est désormais représentante adjointe et Patrick Aubry, jusque là représentant suppléant, assure la fonction de représentant départemental.

Juin 2017

Petit rappel :

Le CAPFD 35 est animé par Sandrine Baot, représentante départementale, et son suppléant Patrick Aubry, avec l’appui du Directeur Territorial, Francis Renard. Le CAPFD 35 se réunit une fois par mois. Le Directeur, la représentante et son suppléant élaborent au préalable l’ordre du jour de chaque réunion. Le Directeur assure ensuite la rédaction des comptes rendus de réunions.

Activités du dernier semestre :

Le CAPFD 35 a régulièrement suivi l’activité des Groupes Relais et les actualités de la Délégation : bilan des opérations ressources (Handidon…), mobilisation des parents d’enfants polyhandicapés, les projets d’animations : par exemple, la rando moto du 13 mai organisée avec le soutien du Groupe Relais de Saint-Malo ou les manifestations prévues dans le cadre de la Fête du Sourire.

Il a été informé sur la situation de l’association Handicap Services 35, sur les changements à prévoir pour l’opération des Brioches de l’Amitié…

Il a débattu sur les différentes représentations politiques assurées par les membres du CAPFD, sur la révision des statuts de l’association…

Il a participé à diverses rencontres : rencontre avec les adhérents du département, rencontre avec Mme Courteille, vice-présidente du Conseil Départemental, sur les raisons de la fermeture du collège Surcouf de Saint-Malo…

Projets :

  • La préparation de l’Assemblée Départementale prévue le 23 septembre prochain avec la mise en place d’un COPIL (comité de pilotage) ;

  • La préparation d’une table ronde qui aura lieu le vendredi 13 octobre 2017 sur la vie à domicile avec pour thème principal : « l’usager au cœur d’un service de qualité ». Marine Cadoux, en service civique à la Délégation, a été chargée de coordonner et de redynamiser le groupe de travail du Collectif 35 sur la vie à domicile.

En direct du CAPFD : activité 2015


Bilan d’activités du CD 2012-2015 (décembre 2015)

Un nouveau Conseil A.P.F. de Département (CAPFD) a été mis en place en septembre 2015 ; avant de passer le relais à une nouvelle équipe, l'ancienne équipe a voulu tirer le bilan de son activité sur les trois années qui ont précédé.


De ce bilan, il ressort :

    • Des points positifs :

      • une activité soutenue puisqu'on compte en moyenne 11 réunions par an de l'équipe.

      • Une ambiance plutôt harmonieuse entre les membres, et une bonne complémentarité entre la représentante et son suppléant.

    • Mais aussi des difficultés, parmi lesquelles on peut retenir :

      • certains élus se plaignent de ne pas pouvoir bénéficier de toute l'aide dont ils auraient besoin en raison de leur handicap

      • un rythme de rencontre trop soutenu pour certains élus : à la fin du mandat, il n'était pas rare d'avoir des réunions du Conseil réunissant moins de 10 élus (au lieu de 15)

      • les injonctions du siège peuvent parasiter l'action départementale et locale : c'est en particulier le cas de la réflexion sur la réorganisation des Délégations qui a demandé beaucoup de temps et beaucoup d'énergie pour finalement aboutir à un résultat très décevant.


Outre la mobilisation sur les actions ressources, le travail du Conseil A.P.F. de Département s'est orienté dans plusieurs directions

  • organiser la mobilisation sur les dossiers prioritaires comme l'accessibilité et l'accès aux droits pour les personnes en situation de handicap.

  • Organiser la représentation dans les différentes instances : MDPH, ARS, groupes de travail du Conseil Départemental (ex-Conseil Général), commissions communales

  • assurer le lien constant avec les adhérents dans les groupes relais, le groupe initiatives, l'Assemblée Départementale, les réunions thématiques à la Délégation. L'utilisation des différents moyens de communication ont été mis à contribution pour y parvenir : courrier, phoning, journal Han’dizou, site APF35. Le travail est toujours à recommencer car la mobilisation des adhérents est parfois très en-dessous de ce qu'on aurait pu espérer.


Le Conseil A.P.F. de Département qui termine son mandat laisse aux soins du nouveau un certain nombre de dossiers à suivre avec attention :

    • la démarche d'amélioration de la qualité est déjà bien avancée au sein de la Délégation ; c'est un dossier dont l'ancien CAPFD ne s'est pas vraiment saisi ; il revient au nouveau CAPFD d'être plus vigilant.

    • Un réseau de groupes relais qu'il reste à renforcer et à compléter (en particulier sur le sud du département).

    • Les relations au sein du réseau A.P.F. sont souvent peu satisfaisantes. Elles devront évoluer si on veut parvenir aux mutualisations recommandées lors de la réorganisation :

    • relations très inégales avec les établissements et services

    • articulation quasi inexistante avec le niveau régional, à part une simple information mutuelle.



Renouvellement du CAPFD

Au printemps dernier, les adhérents ont pu élire les 11 nouveaux membres du Conseil APF de Département (CAPFD), parmi les 13 candidats.

Conseil APF de Département

Le dépouillement a eu lieu le 29 juin. Voici la liste des nouveaux élus :

Noms et prénoms
(1)
Situation
(2)
Membre de l’ancien CD
 
AUBRY Patrick PSH Oui
BAOT Sandrine PSH Oui
BERLAN Monique PSH Non
CHEVALIER Gwenaëlle PSH Oui
LE GUERN Louis Parent Oui
LE HOUEZEC Jean-Yves Parent Oui
NOUEL Yvon PSH Oui
PAREY-MANS Brigitte PSH Non
RIGAULT Stéphane PSH Non
ROPERT Jean-Charles PSH Oui
ROYER Pascal PSH Oui

(1) Liste par ordre alphabétique
(2) PSH : personne en situation de handicap

Le nouveau CAPFD a élu le 9 septembre sa nouvelle représentante, Sandrine Baot, et son suppléant, Patrick Aubry.
Il a également désigné ses représentants au CAPFR : Gwenaëlle Chevalier, Jean-Yves Le Houëzec et Stéphane Rigault


Décembre 2014

Bilan d'activité du CD

Juin 2014

Rapport d’activité 2014

Le conseil départemental se réunit tous les mois. C’est l’occasion pour ses membres de débattre des questions d’actualité et d’échanger à partir des travaux auxquels les uns et les autres ont participé entre ces deux rendez-vous. En ce début d’année 2 014, l’ordre du jour des réunions a toujours été très chargé puisqu’il fallait mener de front beaucoup de dossiers importants.

Deux gros dossiers nationaux ont donné l’occasion d’échanges multiples avec les représentants nationaux de notre mouvement (la Direction Générale, Prosper Teboul et Patrice Tripoteau ; le Président de l’A.P.F., Alain Rochon, accompagné de plusieurs membre du C.A.) mais aussi avec les élus comme les députés de notre département.

  • L’accessibilité. Le projet d’AD’AP signifie en clair un report de l’échéance du 1er janvier 2 015 de 3 ans, de 6 ans, voire même de 9 ans dans certains cas ! L’annonce de cette proposition par le gouvernement a bien sûr provoqué un émoi très fort à l’APF et les différentes mobilisations du mois de mai ont clairement montré le refus de notre association d’attendre éternellement une France accessible. Le C.D. s’est largement mobilisé pour organiser l’expression du mécontentement des adhérents : participation au rassemblement national à Paris le 13 mai ; rassemblement d’une cinquantaine de militants à Rennes ; manifestation sur la voie publique à Dinard le 17 mai. C’est une question dont nous n’avons sûrement pas fini de parler !
  • L’avenir de notre association; ; la vie démocratique du mouvement ; la restructuration de l’organisation (avec la montée en puissance du niveau régional) ; les difficultés financières auxquelles il faut faire face ; les retombées des décisions nationales sur la vie de la Délégation. L’heure est encore aux discussions au moment où ces lignes sont écrites. À la rentrée de septembre, les décisions seront arrêtées et pourront être communiquées à ce moment-là.

Un travail ancré dans les réalités locales et départementales

  • Les échéances électorales ont donné l’occasion d’interpeler par courrier avec le Collectif handicap 35 les candidats aux élections municipales. Cette action a été complétée par le groupe Initiatives qui met en place un baromètre départemental pour évaluer l’accessibilité de 17 communes de plus de 5 000 habitants. Le dépouillement du questionnaire aura lieu pendant l’été et sera publié à la rentrée.
  • La préparation du schéma autonomie du Conseil Général a donné un lieu à un gros investissement de beaucoup de militants de L’A.P.F., en particulier ceux du C.D., car les groupes de travail étaient nombreux et il fallait assurer notre présence pour faire entendre notre voix auprès des décideurs : les premières retours sont positifs ; il y a eu une véritable prise en compte de nos suggestions. Restera à vérifier que le Conseil Général les intégrera dans les engagements qui seront pris pour les 5 années à venir.
  • La MDPH 35. Plusieurs membres du C.D. ont rencontré la Directrice de la MDPH. Cette entrevue a été l’occasion de nouer des contacts de qualité et d’obtenir un certain nombre de réponses dont Handizou se fait l’écho dans ce numéro. Nul doute qu’il faut continuer dans cette voie et la réflexion est entamée au C.D. pour savoir quelle est la meilleure façon d’organiser la réponse aux préoccupations de nos adhérents. L’assemblée Départementale pourrait être l’occasion de recenser les besoins avant d’organiser une rencontre directe des adhérents avec la Direction de la MDPH ? N’hésitez-pas à nous faire part de vos idées.
  • L’accueil des personnes en situation de polyhandicap. La situation est dramatique ; les listes d’attente dans les établissements pour enfants s’allongent ; les jeunes adultes sont contraints de rester dans les établissements pour enfants faute de place pour les accueillir dans les structures pour adultes. Les familles sont fortement mobilisées et l’A.P.F. se doit de les accompagner dans ses démarches en direction de l’ARS, des élus, du Conseil Général. Le C.D. s’efforce de répondre toujours présent aux sollicitations qui nous sont faites et ne manque pas de porter le message lorsque l’occasion se présente (par exemple dans les groupes de travail pour la préparation du schéma autonomie).

Les axes de travail mentionnés ci-dessus sont ceux qui ont le plus occupés le C.D. : ils ne doivent pas faire oublier le travail quotidien habituel : validation des représentations dans différentes instances, mise en place d’un rendez-vous mensuel d’information des adhérents (flash 35), suivi de la vie de la délégation, des groupes relais, du groupe Initiatives, etc.

Décembre 2013

Le Conseil Départemental a connu plusieurs événements qui ont impacté son fonctionnement en cette fin 2013.

Marc Menez, élu représentant départemental en 2012, a choisi de quitter cette fonction : il ne pouvait plus y faire face car son activité professionnelle devenait trop prenante ; il a été remplacé par Gwenaëlle Chevallier, une militante qui siège depuis plusieurs années au C.D. et qui est rompue aux missions de représentation (elle est conseillère municipale) ; elle sera secondée dans ses missions de représentant par Jean-Yves Le Houëzec qui a déjà rempli ce rôle auprès de Patrick Aubry lors du précédent mandat.
Sandrine Baot qui tenait jusqu’à présent le rôle de représentante suppléante cède donc sa place pour remplir au mieux la nouvelle fonction pour laquelle elle a été choisie : vice-présidente de la CDA. (Commission des droits et de l’autonomie à la MDPH).

Malgré cette fin d’année « mouvementée », le C.D. a fait face à ses différentes missions :

  • nomination de représentants dans les instances (CDA, C.A. de l’UDAF35)

  • suivi des groupes relais : déplacement du représentant à Chateaubourg pour soutenir une action de sensibilisation à l’accessibilité auprès des élus. Présence sur Saint-Malo où plusieurs membres du C.D. sont particulièrement actifs. Relations avec les groupes de Vitré et de Redon (voir les articles parus dans Handizou et publiés sur le site apf35)

  • suivi du groupe « initiatives » où plusieurs membres du CD sont très investis

  • activité de l’A.P.F. sur le département : la fête du sourire 25 mai et du 1er juin ; le salon « autonomic » (26 et 27 septembre à Rennes – Saint-Jacques) ;  les 80 de l’A.P.F. : au centre Alma de Rennes pendant une semaine (du 11 au 16 novembre). Toutes ces activités ont réclamé de la part des membres du C.D. (ainsi qu’à de nombreux bénévoles) attention, énergie et investissement personnel.

  • Vie de la Délégation et en particulier suivi du remplacement du ½ poste laissé vacant après la démission de Mélanie Eudes

  • le PAD (plan d’action départementale) : finalisation du document remis aux adhérents avec le numéro de Handizou à la rentrée de septembre. Suivi de sa diffusion

  • préparation de l’assemblée départementale du 7 décembre

  • articulation de l’action de l’A.P.F. avec celle du Collectif handicap 35, en particulier à l’occasion de la réunion de travail et d’échanges avec son nouveau président (Richard Fernandez).

Ancré sur les réalités du département, le C.D. doit cependant être vigilant aux évolutions qui se dessinent au niveau national : transfert des ESAT aux conseils généraux ; changements dans le statut des MDPH ; création d’un vrai métier d’A.V.S. (auxiliaire de vie scolaire) et, bien sûr, la mise en œuvre d’une France accessible et l’échéance du 1er janvier 2015.

Par ailleurs, le C.D. est attentif à la vie du C.A. de l’A.P.F. qui a connu de nombreuses vicissitudes ces derniers mois et qui doit prendre des mesures parfois douloureuses pour assainir la situation financière de l’association. Une rencontre entre les représentants du C.D. et ceux du C.A. en juin à Rennes a permis d’aborder plusieurs points d’actualité nécessaires pour notre information.